Archives mensuelles : décembre 2012

Vous pouvez accéder à mon cv en cliquant sur le lien.

N’hésitez pas à l’imprimer et à le distribuer dans la rue 🙂

Publicités

Comme chaque année, les premiers mois de la nouvelle année seront dédiés à la pêche aux informations concernant le nouveau Samsung Galaxy S. En 2013, nous aurons le droit à la quatrième génération, avec le Samsung Galaxy SIV. D’après les premières informations, l’annonce officielle est prévue en avril 2013.

Samsung-Galaxy-S4-premières-caractéristiques-techniques

Galaxy S2, S3 et un concept du S4

SamMobile, un site anglophone très proche de Samsung, vient de publier des informations très intéressantes sur le Samsung Galaxy S4. Le Galaxy SIV sera équipé d’un écran 5 pouces de définition Full HD AMOLED, d’une architecture Samsung Exynos quadruple-coeur, d’un capteur photo de 13 mégapixels et d’Android 4.2 (Jelly Bean). Le code interne serait Projet J.

Deux autres informations à prendre avec des pincettes. Samsung serait entrain de concevoir une version « low-cost » du Galaxy Note II pour l’Europe, sans stylet et sans écran AMOLED. Enfin, Samsung travaillerait également sur un ordinateur portable 13,3 pouces basé sur le concept « Transformer » d’Asus.

Nous pouvons également nous attendre à un événement dédié, juste après les grands salons de nouvelles technologies. Le mois d’avril 2013 semble le plus probable pour l’annonce officielle.

Cela reste des rumeurs, néanmoins nous ne doutons pas que l’année 2013 sera très intéressante.


Android est un système à part à bien des égards, et il nous semble important de le rappeler de temps à autre en mettant en avant les capacités uniquement disponibles sur les appareils l’utilisant. Ainsi, suite au premier numéro qui mettait en avant la richesse des widgets, nous avons décidé de mettre en avant une des possibilité les plus prisée du système, celle de changer radicalement l’interface de son téléphone grâce aux lanceurs alternatifs.

Lanceurs-alternatifs-630x354

Divers lanceurs gratuits

Si beaucoup d’entre vous sont déjà largement informé sur cette possibilité, il nous semble important de faire une petite explication auprès des autres. Le système Android est célèbre pour son interface qui lui est propre, l’accès aux applications et autres éléments ne passe pas uniquement par une grille d’icone ou des tuiles plus ou moins dynamiques mais un savant mélange des deux. Ce qu’on appelle le lanceur d’application, c’est cela, votre principal point d’accès à vos contenus et applications. Ce lanceur se compose de deux parties très distinctes, un bureau sur lequel vous pouvez placer des icônes, dossiers, raccourcis ou autres widgets, ainsi qu’un répertoire d’applications (aussi appelé  »Drawer ») dans lequel vous retrouverez l’ensemble de vos applications.

A ce point je ne vous ai pas appris grand chose, cependant c’est là que les choses deviennent intéressantes. Ainsi comme pour bien des éléments du système Android, il vous est possible de changer d’application pour effectuer cette tâche centrale. C’est d’ailleurs généralement ce que font la quasi-totalité des fabricants en apportant des interfaces et comportements souvent très différents de l’approche définie par Google. Ainsi, là encore je ne vous apprendrai rien en vous disant que l’interface par défaut d’un appareil Samsung sous TouchWizz n’a pas grand choses à voir avec celle d’un appareil HTC et son célèbre Sense.

Mais quelque soit votre appareil et l’interface fournie, rien ne vous empêche d’utiliser l’une des très nombreuses applications qui ont pour unique but de vous offrir la possibilité de changer cela, et ce, sans avoir à effectuer des manipulations complexes comme on peut le voir avec le root et le changement de ROM. Le premier intérêt est évidemment au niveau de la présentation, avec quasiment toutes les applications du genre il est possible d’appliquer des « thèmes » en complément de l’interface qu’ils fournissent, et ainsi adapter totalement l’aspect de l’interface à vos goûts. Voire même, dans certains cas, revenir à une interface Android « classique » sur des appareils possédant des interfaces adaptées par les fabricants. Les possibilités à ce niveau là sont infinies, et vous trouverez autant de thèmes et packs d’icônes que vous pouvez imaginer sur le Google Play Store.

Au delà de l’aspect visuel global, ces lanceurs alternatifs vous proposent souvent bien plus de possibilités de configuration, parfois même un peu trop, permettant entre autres de choisir le nombre d’écrans du bureau, le nombre d’icônes à l’écran, les différents effets de transition possibles, ajouter des gestes pouvant déclencher des actions, changer l’ordre du tri des applications dans le répertoire, changer les icônes des applications et j’en passe… Les possibilités sont quasiment infinies ! Le tout permettant d’adapter l’appareil à votre utilisation et non l’inverse.

Evidemment, toutes les applications de lanceurs alternatifs ne proposent pas exactement les mêmes fonctionnalités, mais on retrouve souvent des éléments communs dans les grandes lignes. Même si certaines vont bien plus loin en offrant des affichages 3D et autres…

Ces applications se basent quasiment toutes sur le code open source d’Android, reprenant donc a minima les fonctionnalités offertes par celles du système de base. Et une première considération du choix de l’application qui vous convient se fera sur le fait ou non qu’elle intègre les fonctionnalités de votre version d’Android. Ainsi, la majorité de ces programmes sont basés sur le code de versions 2.x d’Android, les plus récentes étant elles adaptées depuis celui d’Android 4.x et donc offrant les possibilités plus évoluées de déplacement d’icônes, de changement de taille de widgets ou encore d’utilisation de l’interface dédiée aux tablettes.

Les performances peuvent aussi changer du tout au tout, certaines sont bien plus simples et légères quand d’autres offrent plus de possibilités au prix d’une certaine lourdeur. Chose qui se ressent toutefois de moins en moins de part l’évolution de leur code et de la puissance des appareils. Voici donc un petit « florilège » rapide de rendus possibles, tout en conservant en mémoire que les possibilités offertes sont infinies ! Attention, comme toujours dans ces domaines, on trouve du très très beau comme du très très moche, et tout ce qui va entre…


Disponibles depuis quelques heures, les statistiques de répartition des versions Android sont publiées chaque mois par Google, grâce à l’ensemble des utilisateurs qui se sont connectés à la plateforme en ligne du Google Play, durant les deux dernières semaines du mois qui se termine, à savoir novembre 2012.

chart-répartition-des-versions-novembre-november-2012-android-google-01

Les données sont basées sur le nombre de terminaux Android qui ont accédé au Google Play sur une période de 14 jours, se terminant à la date du 03/12/12.

Grâce aux statistiques de novembre, on peut constater plusieurs aspects notables comme la perte de 5% dans la répartition des versions Eclair et FroYo qui vient profiter à Ice Cream Sandwich qui récolte presque 2% et Jelly Bean qui suit avec 4% supplémentaires. A souligner, le nom de version Jelly Bean regroupe désormais les deux numéros respectifs, à savoir la 4.1 avec 5.9% et la 4.2 avec 0.8%.

En détails, voici l’intégralité des statistiques sur novembre 2012 :

  • Android Eclair et versions antérieures sont passées de 3.5 à 3.1% de possession
  • Android FroYo (2.2) est passée de 12 à 10.3% de possession
  • Android Gingerbread (2.3) est tombée de 54.2 à 50.8% de possession
  • Android Honeycomb (3.x) est passée de 1.8 à 1.6% de possession
  • Android Ice Cream Sandwich (4.0.x) a grimpé de 25.8 à 27.5% de possession
  • Android Jelly Bean (4.1/4.2) est passée de 2.7 à 6.7% de possession

 

Jelly Bean bénéficie d’une avancée assez importante dans la répartition des versions qui est du principalement aux ventes croissantes d’appareils mobiles et aux mises à jour des constructeurs vers cette version du système, et qui continuera à profiter à d’autres terminaux sur les prochains déploiements prévus pour la fin de l’année et le début de l’année prochaine.

Pour toutes informations complémentaires, une seule adresse : developers.android.com